top of page

Nos corps de vertiges

En ces temps mornes et insondablement tristes, voilà quelques vertiges à vous estourbir le coeur, à fransdouiller l'agrès, à lentément se perdre, à bulquebouler dans les feuilles, à délogier des draps, ourdir de lustifères, à rancrônier la vie à rebrousse-flammes ! nous vous aimons et pensons bien à vous, belle et douce visite sur le site des Villes en Voix, avec des artistes aussi prodigieux que follement généreux... Grand merci A TOUS !!! (avec ici un extrait du film de Rebecca Armstrong ! à voir sur la chaîne youtube de la revue !)


Comments


bottom of page