©2018 by Les Villes en Voix. Proudly created with Wix.com

Pile Of Books

Thème : SILENCE

Ecrire sur le non-dit, le non-avouable, le faux mensonge, le parcours gardé secret, ou simplement l'apaisement, l'absence de heurts...

Appel à contributions, à envoyer avant le 15 novembre à lesvillesenvoix@gmail.com : textes ne dépassant pas 4500 signes espaces comprises, tableaux, photographies, compositions... Compte tenu des multiples projets à venir, en cours de construction, nous prolongeons le délai de réception jusqu'au 15 décembre 2018.

aboutus

De nombreux artistes continuent à nous envoyer des productions étonnantes : films, compositions musicales, interprétations de partitions rares , enregistrements de musiques anciennes... Aussi les différentes pages du site seront progressivement alimentées de créations nouvelles, notamment de photographies et de courts-métrages. Nous accueillerons toute l'année des propositions sur le thème du Silence afin de faire connaître le maximum de productions originales. 

Notre prochain thème :

VIE = Zone à Défendre

Appel à contributions d'oeuvres littéraires, musicales et picturales, à envoyer pour le 30 janvier 2019 à

lesvillesenvoix@gmail.com

Aujourd'hui, nous avons décidé de vous proposer un nouveau thème d'exploration, avec un nom dense, un beau nom au féminin, un nom protéiforme, puissant, évocateur,

un mot provocateur...

LA RUE !

Nous attendons vos photographies, textes poétiques, chansons, peintures, sculptures, danses, vidéos... pour notre site collectif et pluridisciplinaire,

à envoyer à l'adresse

lesvillesenvoix@gmail.com 

avant le 30 avril 2019.

Nouveau thème jusqu'au 10 juillet 2019 :

PENSEES REBELLES

(ou Punky life for Fantasy)

Objectif : augmenter le pouvoir de pensée, de contestation, et de liberté dans l'expression littéraire et artistique.

 

Voilà c'est décidé, nous nous lançons dans un tout autre univers : le désir d'explorer la liberté d'être et de paraître,

le désir d'affirmer ses faiblesses et ses joies,

le désir d'affirmer son choix de la discrétion et du secret, ou la fulgurance des couleurs enhardies de soleil,

le goût de la nuit, l'insoumission aux codes,

sa petite virulence, sa grande musique,

son Dead can dance, son Sid Vicious,

son ouragan ou sa minutie subtile,

son désir d'être aux autres un arc-en-ciel,

juste pour survivre

avec un peu plus d'humanité et d'humilité...

A bas les lois insoutenables de l'académisme,

la quête aux diplômes et le rigorisme des sélections,

à bas l'indifférence aux souffrances ! A bas le stress infernal et l'exigence de qualité, merde à l'académisme et vive la mouvance punk ! 

Juste faire du bruit, son big bang personnel,

pour parvenir à mutualiser nos bonnes énergies

et présenter des oeuvres un peu euphoriques

et pourquoi pas, heureuses et stimulantes pour tous !

Toile superbe de Elodie B.

Actuellement, tous les thèmes sont susceptibles d'être enrichis de nouvelles propositions, plus de date limite donc, mais une ouverture au plus grand nombre, aux talents ignorés des villages et des îles, aux artistes isolés,

aux idées inaperçues...

Nous espérons donc accueillir et publier les oeuvres éclairantes et tourmentées qui concorderont avec nos thématiques à explorer.

Deux nouvelles pages vont s'ouvrir :

- Territoires en tous sens : présentation sur la page d'accueil !

- Art extrême en terre nourricière : page dédiée à la nourriture issue de nos sols, aux vigneron(ne)s, cuisinier(e)s, jardinier(e)s amoureux des métiers de la bouche, friands de recettes nouvelles, passionnés de culture culinaire puisée aux quatre coins du monde... Aussi, tout vous est permis : photographies de plats, recettes, poèmes, extraits de passages de la littérature française, natures mortes, jardins hirsutes et généreux ... 

Présentation des membres du collectif et des artistes

Françoise Breton

a passé beaucoup d'années à concevoir des projets et des livres dans le RER (lignes C et B) entre l'Essonne et Aulnay-sous-bois où elle travaillait, particulièrement attirée par les différences (comportementales, culturelles...), aime les gens d'où qu'ils viennent et quels que soient leurs parcours, a enseigné en Seine-st Denis pendant 20 ans.

Actuellement donne des cours de Fle à France Terre d'Asile, de lettres et de théâtre dans un lycée de l'Essonne,

et en Meef à la faculté d'Orsay.

A créé la compagnie Spirit of Rains et la revue Les Villes en Voix avec ses amis et ses anciens élèves.

Publications de poèmes, nouvelles... dans les revues Volutes, La Voix du Regard, Nepenthès, Peigneurs de comètes, et bientôt Traversées (numéro 94), revue bruxelloise formidablement sympathique !

Recueil de nouvelles Afghanes (Ed. Peigneurs de comètes) intégralement illustré par

Annie Van de Vyver, peintre et poétesse.

Pianiste, élève de Nada Maalouf à Pian'arte (Etampes), elle participe au festival M'Improvise d'Ibrahim Maalouf, mais pour vaincre le stress immense qui la prend inévitablement avant de jouer, elle a créé avec Valérie et Yvan le groupe Late Afternoon :)

Valérie Cassisa,

enseignante d'anglais en Seine-st-Denis, construit de nombreux projets pédagogiques en lien avec le cinéma, le blues, la chanson, et des rencontres

avec l'association  S.O.S. Méditerranée...

Aime prêter sa voix à des compositions jazzy d'Erroll Garner, Billy Holliday, Stray Cats, Georges Brassens...

A de nombreuses racines en Algérie

et dans le beau sud-est de la France.

A soutenu de nombreuses années l'atelier théâtre

et le club musique du lycée Voillaume à Aulnay-sous-bois, s'investit dans la création du site, 

et fonde Late Afternoon avec Yvan et Françoise.

Je m’appelle Ménélick Grandisson, je suis ingénieur du son et j’ai actuellement vingt-trois ans. Depuis ma plus tendre enfance, je suis fasciné par le monde qui m'entoure et la psychologie humaine. J’aime tenter de comprendre les «pourquoi » des « comment » ! Par ailleurs, je me passionne pour de nombreux domaines tels que l’écriture, les nouvelles technologies et le son sous toutes ses formes (cinéma, musique, sciences physiques).

Je m’appelle Archinenissa, j’ai 21 ans, je suis étudiante en science de la vie . Parallèlement à mon parcours scientifique, j’ai un goût prononcé pour les arts, la littérature, la musique. J’ai débuté le théâtre au lycée à l’âge de 16 ans ce qui permis de découvrir des auteurs, de travailler au sein d’un collectif et d’expérimenter le langage du corps.

Prénom : Sarah

Âge : 22 ans

Formation : licence de physique-chimie.

Projet : devenir professeure de physique-chimie au lycée.

Centres d’intérêt : la lecture (les polars), l’écriture, la musique, l’étude des profils criminels, la criminologie.

Je m’appelle Fanny et je suis originaire du Vaucluse.
A la base je suis une scientifique mais la politique des laboratoires ne correspondait pas à mon éthique.

Je suis donc actuellement en reconversion pour être éducatrice spécialisée.

Mes centres d’intérêt sont la pâtisserie, la musique, les arts créatifs et le théâtre. 

Mon nom est Zahirul Talukdar.

 

Diplômé d'un BTS technique, j'ai préféré me réorienter vers la culture et les arts.

Je suis passionné par la photographie et occasionnellement, je réalise des petits films.

Je m’intéresse au cinéma, à la musique et aux jeux vidéos.

Je suis également attiré par la radio et le théâtre où j'ai pu faire mes preuves à plusieurs occasions.

Travaille régulièrement au théâtre de la Commune à Aubervilliers, avec la metteuse en scène Marie-José Malis.

A créé le court-métrage Ballades avec Astrid Waliszek (avec interprétations au piano de Françoise Breton), publié sur la chaîne youtube de Les Villes en Voix.

Yvan Breton,

infirmier urgentiste à Paris puis à Bordeaux, a travaillé dans de nombreux services en psychiatrie.

A fait ses études à la Croix-Rouge de Brest.

Guitariste, harmoniciste, DJ, compositeur.

A illustré à la guitare

les poèmes

de Annie Van de Vyver

dans le court-métrage

Mes habits du silence

(chaîne youtube de notre site).

Annie van de Vyver,

grande poétesse et peintre,

auteure du recueil Veilleuse Fragile,

nous a malheureusement quittés cette année,

frappée par une maladie foudroyante.

Les Villes en Voix lui rendent hommage.

Elodie B. (soeur de Françoise et Yvan)

A passé toute sa vie à peindre.

Des centaines de toiles, huile, gouache, aquarelles, collages, dessins,

alliant diverses techniques.

S'est malheureusement éteinte très jeune, des suites d'une longue maladie.

Les Villes en Voix lui rendent hommage.

Jamal Maraou,

après une formation scientifique, il intègre une licence STAPS à Orsay,

y poursuit ses études.

Comédien pendant 2 ans dans la compagnie théâtrale Folhéliotrope, dans une pièce portant sur l'insertion des jeunes en foyer après l'ASE.

A beaucoup apprécié son stage en Centre Educatif Fermé.

Aimerait plus tard intégrer une école de Kiné ou d'ostéopathe.

A prêté sa voix à de nombreux courts-métrages pour Spirit of Rains, notamment sur l'oeuvre poétique

"N" d'Eric Pessan

et "Echappées" (collectif). 

 

France Burghelle Rey est née à Paris, a enseigné les Lettres classiques et vit actuellement à Paris où elle écrit et pratique la critique littéraire. Elle est membre de l'Association des Amis de Jean Cocteau et du P.E.N. Club français.
Plus de cent textes parus dans de nombreuses revues et anthologies ainsi qu'une centaine de notes critiques (Nouvelle Quinzaine littéraire, Poezibao, Europe, La Cause littéraire, Place
de la Sorbonne, Sitaudis, CCP, Recours au poème, Texture, Temporel etc.).
Elle a écrit une quinzaine de recueils dont Lyre en double paru aux éditions Interventions à Haute voix en 2010 puis chez La Porte Révolution en 2013 suivi de Comme un chapitre d'Histoire en 2014 et de Révolution II en 2016. Le Chant de l'enfance (Un prix Blaise Cendrars adultes) a été publié aux éditions du Cygne en juillet 2015, Petite anthologie, (Confiance, Patiences et Les Tesselles du jour ) chez Unicité en 2017 et Après la foudre chez Bleu d'encre en 2018.
Les derniers textes augmentés de L'Enfant et le drapeau (à paraître chez Vagamundo), naissance rédemptrice d'un ange dans un monde en désolation, veulent exprimer l'expression d'une nécessaire présence au monde en souffrance. Elle achève en 2017 un recueil encore inédit en trois parties sur le thème du lieu puis en 2018 commence un récit poétique sur la "maison" et la joie.
Elle a collaboré avec des peintres (Georges Badin) et la graveur Hélène Baumel pour un certain nombre de livres d'artistes.
L'un des ses romans, le premier, L'Aventure , est publié chez Unicité au printemps 2018
http://france.burghellerey.over-blog.com/#  :

Un blog de 29.000 pages de vues
bio-bibliographie complète sur ce blog.

Béatrice Vergnaud

Si j’étais amérindien, je m’appellerais Ours rieur mais je réside en Gironde où j’ai fait mes études, principalement en Sciences humaines, à l’Université Victor Segalen Bordeaux 2.
Parallèlement, j’étais formatrice pour adultes : enseignement du FLE, accompagnement vers l’emploi…
A titre de loisir, je réponds à des appels à textes et suis parfois publiée dans des revues littéraires ou anthologies poétiques, en France et au Québec. J’adopte volontiers un ton léger, parfois plus grave pour des textes en prose ou en vers libres avec, ponctuellement, un zeste de surréalisme. L’anecdotique comme les faits de société sont mes principales sources d’inspiration.

Valérie Claro

J’ai travaillé quelques années dans le domaine de la décoration, puis à présent ,  auprès d’enfants handicapés dans les écoles.

J’ai été rédactrice indépendante pour des sites web et magazines.

Auteure sur le site de Short Editions, lauréate du « grand prix Hiver »  pour ma nouvelle érotique « La dernière cigarette », puis « Petites boites à souvenirs »  pour leurs distributeurs gratuits présents dans les gares a été traduite en anglais pour être diffusée dans le distributeur de nouvelles du café « Zoétrope » de F.F. Coppola à San Francisco .

Ma nouvelle « Des enfants pas comme les autres » est  parue dans le recueil de l’association « ARACT » .

Mon texte « 25ans , le bel âge emmerdant » dans le recueil autoédité par Zelda Hadener.(Librairie « En Traits Libres » et « Sauramps Montpellier » ).

Je participe  régulièrement à des appels à textes (poésies, nouvelles) pour différents sites web, et  lis mes poésies lors de scènes ouvertes, entre autre à la librairie « Scrupule ».

J’expose mes « p’tites créatures » (art brut) tous les ans à la médiathèque Garcia Lorca de Montpellier lors de son « Salon Divers ».

 

Je me lance actuellement dans l’écriture d’une pièce de théâtre.

Mes é-crits exist’en-ciel cheminent…

De l’abstraction lyrique à l’upcycling

Thérèse CIGNA se consacre à l'art pictural qu'elle pratique depuis l’enfance. Dans une approche novatrice, elle explore des supports qui ont un lien avec son ancienne activité professionnelle : des plaques d'imprimeries offset (alu) déjà impressionnées, avec des bombes de Street-Art et l’eau, elle crée une nouvelle forme d’écriture, libérée de toutes théories, où l’eau intervient pour donner de l'expression au mouvement et le figer sur le support. Sa démarche se veut d’aller à l'essentiel : le mouvement, la sensibilité et l'émotion de l'instant T.

Biographie

 

- Née le 6 janvier 1961 dans la Loire (42), - 1976/1979 : Etudes de graphisme et d’imprimerie : Lycée Etienne Mimard – Saint-Etienne (42) - 1979/1981 : Correctrice, journal Le Progrès et Loire-Matin à Saint-Etienne, - 1981 : Publie d’un premier recueil de poèmes par Le Progrès. - 1981/2003 : Correctrice au Dauphiné Libéré dans l'Isère, qui publiera lui aussi ses nouvelles. - de 1981 à 2016 : Publication de recueils de poèmes et de romans,

- 1984 : Premier Prix de Poésie, ouvrage conçu pour l'UNICEF sur les enfants de la guerre. Parution de trois romans 2011-2015-2019.

Née en banlieue sud de Paris, Dominique Bergougnoux vit en région parisienne. Elle a exercé plusieurs métiers : responsable de communication culturelle, professeur de lettres, documentaliste, orthophoniste. Femme et mère, elle est revenue à l’écriture depuis 3 ans, après des années consacrées au chant, pour tenir debout pendant l’hospitalisation de son fils en psychiatrie durant près d’un an. Depuis 2016, elle publie ses textes sur sa page Facebook (domi.bergougnoux). Ses poèmes sont régulièrement présents dans des revues et blogs : Lichen, 17 secondes, Le Capital des Mots, Recours au poème.. Un article paru dans la rubrique Découverte de la revue Possibles en mars 2018.  A publié : Où sont les pas dansants , 2017.

A participé à des ouvrages collectifs de haïkus « L’Herbier » et

« Empreintes »(Ed. Graines de vent).

Audrey Bolangi

Documentaliste, puis enseignante de lettres modernes, a créé l'association Spirit of Rains avec sa collègue de lettres Françoise Breton et les anciens élèves de l'atelier théâtre du lycée Voillaume d'Aulnay-sous-Bois.

...

Professeur de français depuis quatre ans, Audrey aime ce qui est à la marge... Elle s'inspire, en effet, de l'ailleurs pour créer des cours à la fois conventionnels et décalés pour interpeller la jeunesse. "Faire un cours, c'est tenter de raconter une histoire, avec ses propres mots, ses interprétations, ses interrogations aussi." Un vrai débat philosophique qui permet de revisiter la littérature !

Anne Schatzman gravure et tissage...

Daniel René Villermet peinture et sculpture...

 

Venir danser déclamer exposer projeter et, pourquoi pas, ceci en même temps, expérimenter dans un de mes spectacles, inter/exter espaces ex-fermette

artisanes artisans bio / énergies renouvelables invitées-és

 

Du 23 août au 6 septembre 2019 - 14/21h, entrées / sorties libres. Démonstrations. 

Daniel René Villermet

Le Petit Augre Villepail 53250, 09 67 33 43 16

1000titre@gmail.com - villermet.daniel@orange.fr

Peinture "cercle 21" 

Arrière plan au sol "disque", au mur à gauche "ho la la", à droite "couronne folle".

1er plan 

haut : peinture sonore

bas : mus par le musicien, mes outils dansent sur mes faces de couleurs.

Je m'appelle Hamza, je suis étudiant en informatique et passionné de théâtre et de photographie.

J'aime beaucoup imaginer, créer, construire de multiples projets et voyager partout en France, et bientôt dans l'Europe et le monde.

Je suis étudiant en licence d'informatique

à l'Université Paris 13,

où je suis président de la section locale

de l'UNEF, le syndicat étudiant.

Fazia Raja

vit au Maroc, dans un petit hameau

près de Ouarzazate.

Poétesse depuis qu'elle sait écrire,

elle se cache chez des tantes,

et s'enfuit parfois à Agadir, ou Essaouira.

A beaucoup d'amis rebelles comme elle, filles comme garçons, des chanteuses, des chanteurs et des peintres,

qui chantent dans les restaurants ou vendent des dessins

et des sculptures

aux touristes.

Ecrit des "textes-pulsions".

A une voix très rauque.

Adore le film "Sur la planche"

de Leïla Kilani.

Est injoignable, ne veut pas se faire connaître.

"  Je suis une fille d'hiver née deux jours avant Noël , je me prénomme Gaëlle Bernadette Lavisse. Heureuse maman de 5 enfants et jeune mamie de deux petits garçons.

Pigiste, écrivaine-biographe, je suis passionnée d'écriture depuis l'enfance. Le Théâtre, la musique, la peinture, la poésie, l'art en général m'invite à la rêverie et l'écriture.

L'art dévoile l'imperceptible aux yeux.

Déléguée jeunesse à Arts et Lettres de France, Déléguée jeunesse au Bleuet International, ma mission est que les jeunes soient acteurs de leurs littératures et y prennent goût."

Habib Dissou a suivi une formation scientifique

au lycée Voillaume d'Aulnay-sous-Bois, et s'est très investi dans l'atelier théâtre durant ses années de lycée.

S'implique dans le collectif Spirit of Rains

dès sa conception en 211.

Joue pendant 2 ans avec Jamal Maraou

dans la Compagnie Folheliotrope, avec Véronique Dimicoli (metteuse en scène et auteure), Elina Dumont (comédienne et animatrice dans Les Grandes Gueules), Anna Créoff, Marianne Lages.

Garde un souvenir inoubliable de cette magnifique expérience de la scène.

Est par ailleurs intervenu dans les créations poétiques et courts-métrages de Spirit of Rains.

Jeune étudiant en apprentissage, et licence pro

en ressources et qualité de l'eau.

Une fois diplômé, il compte créer une entreprise de gestion de l'eau et se rendre dans les pays qui n'ont pas encore d'infrastructures permettant d'assainir l'eau.

Il vient de se mettre au saxophone, sinon il fait de l'escalade. Passe-temps préféré : Netflix and chill.

Nathalie BATAILLE, de son nom de plume NACELLE est auteur de poésies et de textes libres sur le thème de l’amour. Elle se lance dans une première anthologie qui sortira à la fin d’année, après avoir reçu en 2019 le premier prix du festival francophone de la poésie Haut de France avec distinction du jury, dans la catégorie « les plus belles lettres d’amour et d’amitié ». Elle est également référencée sur le club Cirac (Poésies, théâtre, divers http://www.cirac.org-club.htm. Vous pouvez également voir ses textes et les commentaires tous positifs sur sa page Facebook Nacelle et ses écrits https://www.facebook.com/Nacelleetsesecrits/?modal=admin_todo_tour

Ema Courtois est plasticienne,  styliste et illustratrice de mode pendant vingt ans, elle prend à présent le contre-pied de son parcours initial pour déshabiller les corps et les faire dériver vers un univers étrange. 

Au 87ème Salon des Grands Formats

de la ville d'Etampes, Ema Courtois

a remporté

le premier prix

du Salon Artistique d'Etampes.

Je me présente

Sharon

Petit penseur à temps plein, 

Sous perfus, c'est le vide qui m'emplit.

 

Abd El Malik, Le Grand Jacques et Bukowski

Sont les tremplins dans mes amplis.

 

Mais parfois la charogne déconne et décrit

La vision amère d'une rime acerbe

Et son crayon sévit.

 

C'est pas novateur, c'est pas vieillot

C'est juste l'histoire d'un d'ces minots

Tantôt pervers bien que réglo

Qui vadrouille de traviole

Et d'une seule vie en attend trop.

 

 

MAÏPO

 

Le dessin, c'est un de mes viatiques : donné par ma famille.

Moments de paix; puis besoin de m'exprimer.

Maintenant, et depuis plusieurs années, j'allie ce que j'aurais voulu dissocier : la paix et l'insoutenable.

C'est un besoin, une envie, une passion.

Comme écrivaient les poètes du Grand Jeu :

" Nous ne voulons pas écrire, nous nous laissons écrire",

je me laisse dessiner sans le vouloir, du moins, j'essaie.

Mes influences sont multiples : Miniatures arabes, enluminures, art sumérien, égyptien, hindou, art brut, Surréalisme, ....

 

 

 

Yacine Boudia

 

J'ai commencé à écrire en kabyle à l'âge de 16 ans, des petits poèmes et proses, et à l'âge de 19 ans j'ai donné des leçons poétiques et des recherches sur les proverbes kabyle : textes, chants, contes... A ma manière bien sûr, pour les gens qui me l'ont demandé, et gratuitement. Après 10 ans, j'ai découvert mon devoir poétique d'après mon parcours silencieux. En 2013 j'ai écrit un recueil de chants féminins kabyles avec les portes de mes poèmes à chaque chapitre.

En 2014, des poèmes et proses sur YouTube.

En 2016 j'ai commencé à écrire avec ma fausse connaissance de cette langue magnifique, et je remercie toutes les femmes poètes qui m'ont donné leurs confirmations et leurs regards poétiques sur mes écrits.

J'aime le silence

Les forêts

Le paradoxe poétique

Les terrasses avec un bon café !

 

 

 

Linda Bachammar est née en 1985 à Paris. Après un parcours diversifié (commerce, journalisme, comédienne, formatrice), elle trouve sa voie dans les arts plastiques. Elle crée et réalise de la peinture, des dessins à l’encre, des collages ainsi que des photographies.

Linda associe ses recherches artistiques à une quête philosophique autour de l’Humain, son besoin de contemplation, son rapport à la nature et à son environnement.Travaillant en plusieurs étapes, Linda s’inspire de ses propres photographies et d’un recueil d’informations multiples (papiers, citations, croquis, impressions) qui lui permettent par la suite de réaliser une pièce : c’est un patchwork mental qui prend forme dans la matière.